« Les menaces contre Enda Lead Francophone et les mises en demeure contre les autres ONG ne sont pas anodines. Elles coïncident avec le démarrage de la campagne « Pareel » qui vise à sensibiliser les jeunes à retirer leurs cartes d’identité biométriques pour voter en 2019″, a martelé Fadel Barro. Malgré les bonnes volontés qui ont entamé des négociations entre l’État du Sénégal et les membres de la société, les » y’en a marristes » avertissent le gouvernement de leur ferme volonté à continuer leur plan d’action. « Ces tentatives de diabolisation ne nous empêcheront pas de poursuivre nos programmes et de participer à l’instauration de la pluralité pour des campagnes présidentielles apaisées », a-t- il renchéri. Adulé hier par le candidat Macky diabolisé  aujourd’hui, Y’en à marre  a en marre du pouvoir de Macky et ne compte pas se laisser intimider par ce dernier, selon Fadel Barro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here