Le match : 1-3

Un PSG aux deux visages. Paris a renversé Guingamp (3-1) ce samedi au Roudourou où les Parisiens ont livré deux périodes complètement différentes. L’entrée de Kylian Mbappé à la place de Timothy Weah en début de seconde période a métamorphosé l’équipe parisienne. «L’entrée de Mbappé nous a fait très mal, a reconnu Christophe Kerbrat après la rencontre au micro de Canal +. Ça nous a cassé les jambes, tout le monde sait que c’est un phénomène.»

Le film du match

Empruntés et inoffensifs lors des 45 premières minutes, les Parisiens ont pris les commandes du match après le repos. Passé en 4-2-3-1 avec Neymar en soutien de Mbappé, Paris a rapidement fait son retard grâce au Brésilien qui a obtenu et transformé un penalty (52e). Di Maria a également beaucoup tenté (40e, 46e, 55e, 58e, 68e, 78e) sans succès. Mbappé n’a pas eu besoin d’autant d’occasion pour marquer le deuxième but parisien à la suite d’un service de… Di Maria (82e). C’est ensuite Neymar qui a offert le troisième but au champion du monde qui a battu Johnsson d’un subtil piqué (90e).

La première période avait pourtant été largement à l’avantage des Bretons. Les joueurs d’Antoine Kombouaré avaient profité de l’apathie des joueurs parisiens pour les secouer. L’homme de cette première partie de rencontre a sans conteste été Marcus Thuram qui a fait beaucoup de mal à Thomas Meunier sur le côté droit parisien. Il a notamment déboulé dans son couloir pour servir Nolan Roux dont la frappe a été détournée sur la barre transversale par Buffon d’un beau réflexe (14e). Le gardien parisien s’est illustré quelques secondes plus tard en réalisant une nouvelle parade sur une frappe de Ludovic Blas.

 

Les joueurs de l’EAG ont concrétisé cette domination en ouvrant le score à la 19e minute à la suite d’une mésentente entre Colin Dagba et Thiago Silva. Coco a profité d’un mauvais contrôle du jeune défenseur du PSG pour servir Nolan Roux. Ce dernier a trompé Buffon et marqué son premier but sous les couleurs guingampaises. Quatre minutes plus tard, Thuram a de nouveau trouvé Nolan Roux après un centre, mais la reprise de l’ancien Messin n’était pas cadrée. Les Bretons ont cru marquer le deuxième but quand Coco, qui venait de devancer une sortie de Buffon, a trouvé la tête de Benezet. Clément Turpin a refusé ce but et a confirmé sa décision après consultation de la VAR qui a interrompu le match durant quatre bonnes minutes. Thuram a eu une ultime opportunité en fin de première période, mais a manqué de précision (45e+1).

Le tournant : l’entrée de Mbappé a tout changé

Son entrée en jeu a tout changé pour Paris. Placé en pointe de l’attaque parisienne avec Neymar, Di Maria et Nkunku en soutien, Kylian Mbappé a redonné de l’allant au PSG. Le Français n’a eu besoin que de deux occasions pour marquer son premier but de la saison. À la 59e minute, sa tentative a été détournée en corner par Kerbrat. À la 82e, il n’a pas tremblé au moment de tromper Johnsson à la suite d’un service de Di Maria. Huit minutes plus tard, il a signé son premier doublé de la saison, trouvé dans la profondeur par Neymar. «J’ai apporté quelque chose mais c’est toute l’équipe qui voulait faire autre chose, a-t-il modestement commenté au micro de Canal +. On est entrés timidement (dans le match), avec deux buts on aide l’équipe mais il n’y aurait pas eu de problème, même si j’étais pas entré.»

Le joueur : Thuram a illuminé la première période

En fin de match, Marcus Thuram a logiquement échangé son maillot avec Gianluigi Buffon. A sa sortie, à la 75e minute, remplacé par Yannis Salibur, Marcus Thuram avait été applaudi par le gardien du PSG. Ce dernier l’a vu naître à Parme il y a 21 ans, alors que son père, Lilian, évoluait en Italie. Il a pu constater que Marcus Thuram avait bien grandi. En première période, dans son couloir gauche, sa puissance et sa technique ont fait du mal à Paris et surtout à Thomas Meunier. La plupart des actions dangereuses des Bretons sont venues de son côté. En seconde période, il a été moins en vue, sans doute fatigué après les gros efforts fournis en première période.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here